Theme Settings

Mode Layout
Theme color
Choose your colors
Background Color:
Réinitialiser

.

Lors de l’installation de votre terrarium, pensez à créer une ambiance proche du milieu naturel de votre reptile en ajoutant un sol, le substrat, des décorations naturelles (plantes, racines, mousse …) et artificielles (poster, caverne, cave …).

Votre compagnon se sentira plus à l’aise et s’acclimatera mieux si vous reproduisez son environnement naturel.

Il existe différents types de décorations pour terrariums.

Par exemple, si vous choisissez de l’agrémenter de plantes, faites bien à attention à celles que vous choisissez. Toutes les plantes ne sont pas adaptées au climat, désertique, tropical, à l’environnement ou même à votre reptile.

Le meilleur moyen de bien les choisir est de faire des recherches sur le type de plantes existant dans l’environnement naturel de votre compagnon. Veillez également à ne pas planter des variétés de plantes trop différentes et à laisser suffisamment de place à votre animal.

Le choix du substrat mérite également réflexion. Tout comme les plantes, le sol du terrarium peut être utile ou simplement décoratif. Il doit être adapté en fonction de votre animal.

Les substrats naturels font partie des meilleurs sols pour un terrarium :

La terre
C’est une solution économique. Vous pouvez utiliser de la terre naturelle ou du terreau. La terre naturelle peut parfois être dangereuse, car contaminée, notamment avec des parasites. A l’inverse, de nombreux terreaux commercialisés actuellement sont stérilisés. La terre ou le terreau transmettent bien la chaleur, et les criquets ne peuvent s’y cacher. En revanche, elle peut devenir humide dans un terrarium trop chauffé. Le bac est difficile à nettoyer une fois la terre vidée.

Cailloux pour aquarium

C’est une solution également très économique. Vous pouvez nettoyer les cailloux, les rincer et les laisser sécher. Le séchage est une phase importante : au moins une semaine, sur du papier journal. Ainsi, il est recommandé de posséder un second « jeu » de cailloux, à disposer le temps du séchage du premier. Ce substrat transmet bien la chaleur, tout en permettant d’isoler le reptile des plaques chauffantes. Généralement, les criquets ne peuvent pas s’y cacher. C’est un substrat très sécuritaire, car les cailloux sont trop gros pour être ingérés par un reptile.

Sable

Modérément cher, il est lourd, difficile à nettoyer. Les animaux peuvent avaler du sable en même temps que leur nourriture, et les criquets peuvent s’y cacher. En revanche, certaines espèces nécessitent un substrat sableux pour s’enfouir. Il transmet bien la chaleur également. Grâce à ses différentes granulositées, le sable constitue un substrat idéal pour les reptiles.

Copeaux de pins

Peu chers, ils ont une bonne capacité d’absorption mais ne transmettent pas bien la chaleur. Les criquets peuvent s’y cacher, mais les bactéries ne trouveront pas là un environnement suffisamment favorable à leur développement. Ce substrat est généralement utilisé pour de gros reptiles, tels les varans, qui ne peuvent ingérer les copeaux.